Une soeur

A une soeur,

Je voudrais te dire des tas de choses mais je ne sais par où  commencer. Une relation lourde et pesante…peut-être pas pour toi. Tu dois te sentir légère comme un oiseau et c’est moi qui suis lourde. Mais peu importe tout ça.

Ce que je veux te dire tu dois un peu t ‘en douter.  Beaucoup de nuits je reste dans mon lit les yeux ouverts à me demander pourquoi ce silence de ta part. Des tas de scénarios se forment et se déforment dans mon esprit et je ne vois aucune explication logique quant à ton mutisme,  indifférence, oubli, rejet et un manque total de communication. Tu dois avoir pour moi une sorte de haine et de mépris. Ou peut être tout autre chose qui te fait agir comme ça. Je ne suis pas sûre.

Nos parents ont disparu. Leurs âmes flottent au dessus de nous en harmonie totale avec ce qu’ils ont été.  Un berceau d’amour.

Pendant 4 ans tu n’as même pas cherché  à me contacter pour me donner des nouvelles de Charlette. Pendant 4 ans tu as refuse tous contacts avec nous. Pas un mot, pas un coup de fil. Tu savais très  bien et tu connaissais très bien la situation entre nous et Charlette. Pas un pas envers nous, pas un message, pas un geste de ta part.  Que de dureté ! ou peut être de la peur et tu ne voulais te mouiller.

Complicité avec Charlette ?

Peur de nous contacter ?

Manque de sympathie ?

Indifférence ?

Fidélité pour Charlette ?

Jalousie ?

Le jour de son départ il y a maintenant 9 mois, pas un mot de ta part.  Il est clair que tu n’as aucune intention de renouer contact en   manière. Tout ça fait mal et tu le sais. Tu dois sympathiser, mais je crois sincèrement que tu fais plus attention à tes AMIS et ton CHIEN. Si l’un d’entre  eux était dans la position pénible ou je suis, je suis quasiment certaine que tu ferais des pieds et des mains pour les secourir et leur apporter un peu de réconfort.   Juste un coup de fil, leur parler, dialoguer. Mais je ne suis que ta sœur, une femme qui n’a plus de signification dans ta vie. Je le comprends.

Même après t’avoir secouru pendant 5 ans quand tu étais dans la merde….tous les 15 jours on s’occupait de toi de tes problèmes, de tes enfants, on allait en justice, on payait des sommes pour nous garer, la bouffe, le temps d’écrire des declarations sous serments, alles et venues et j’en passe. On ne t’a jamais laisser tomber. JAMAIS ! et toi quand une autre personne est dans la merde, on n’existe plus. Que dois-je penser de tout ça ? Je te laisse juger.

Etrange situation n’est-ce pas ! Ton attitude aussi envers Sulma et la manière dont tu as agi en dit long quand tu lui as annoncé le décès de maman. Tu étais en larme quand il t’a parlè car tu avais bien compris que tu avais fait une connerie. Tu n’as même pas éprouvé le besoin de me dire ” allez viens, on discute de tout ça” . Comment aurais- je pu descendre sur Melbourne quand je savais que ns n’étions pas les bienvenus. Rien pas un geste…tu ns as laissé comme du poisson pourris. Incroyable! Faiblesse! Quelle méchanceté de ta part vraiment ! Ou simplement inconsciente de tes actions. Il était clair n’ayant reçu aucune invitation de ta part ( c’est toi qui était dans une position de pouvoir non?) que ns n’allions venir ns imposer chez TOI.

Depuis ce jour pas un mot de ta part. Tu n’as même  pas offert à tes neveux une babiole de leur grand parents en souvenir. Une chemise ou un mouchoir juste une connerie…..c’était aussi leur grand parents aussi bien que tes fils  non ? Rien absolument rien ! Mon Dieu ! Je te plains !  Je ne voudrais pas être à ta place vraiment.

Une question d’indifférence ?

Une peur ?

L’oubli ?

La gêne ?

La honte ?

Instruction précise de la part des parents ? Qui sait? Le saurais-je un jour?

Dédain?

Mépris?

On sourit avec nos amis, on présente notre meilleure  image. Comme dirait Edgar « les amis nous aveugle »

Quelles sont les raisons qui te poussent d’agir de cette manière envers moi /nous vraiment ?

Déjà quand on était à Emerald lors du décès de papa, tu voulais absolument te débarrasser de nous. Tous tes gestes et tes actions servaient à nous isoler.

Etais-tu consciente de ça ? Avais-tu déjà avec Charlette décidé de vous débarrasser de nous ? Je pourrais te donner tes tas d’indices que j’avais écrit dans mon journal à cette époque. Mais tout ça c’est de la vieille histoire et je ne veux pas revenir la dessus ça me fait mal au cœur de voir ta dureté et ton indifférence, ou un m’en foutisme total.Ou bien toi qussi tu as decide de couper les ponts sans un mot par peur peut être.

Je me demande comment tu dois dormir le soir ? Comme tout le monde…bien et mal…..Certes tu as tes problèmes, tes ennuis, tes charges et ta vie. Mais tout le monde est dans le même pétrin.

C’est comme les horreurs que les êtres humains perpétuent…le pillage des forets, le viol de la terre, la terreur institutionnalisée par les mafia,  les gigantesques compagnies pharmaceutiques qui tuent les gens la plupart du temps au lieu de les guérir, les corporations qui ns font consommer et acheter pour perpétuer leurs  marques et en même temps créés l’esclavage dans les pays en voie de développement qui restent pauvres depuis des décades, certaines banques  qui volent les gens et les gouvernements qui les protègent et appauvris la nation…et j’en passe. On est sensible à tout ça, on est justement outré…ou on le prétend. Mais quand il s’agit de voir la détresse de ses proches où est la sympathie? Quand il faut tendre la main où se trouve -t-on? Pour les amis uniquement!

J’espère sincèrement que je n’ai commis aucune injustice envers toi ou ta famille pour que tu refuses si obstinément de ne vouloir communiquer avec moi.

Je ne te demanderais pas de me répondre car je sais que cela ne se fera pas. Tu continueras ton petit train train bien gentiment et tu ne chercheras même pas à te reconnecter avec moi. C’ est tragique.

Il serait interessant de connaitre ton point de vue un des jours…qui sait!

Bonne chance dans ta vie.

 

 

Tasmania

Lovely Beaujolais type wines

After 10 days in the cold and crisp air of Tasmania, I found this island one of the most beautiful place. Lovely beaches, great fresh food and friendly people. Hobart is the nicest HUMAN scale city I have ever seen. Compact, low buildings, well designed. A gem to navigate and not getting lost, gorgeous seas,clear and clean. Tasmania is really a breath of fresh air.

The wines are just superb and it was a great change from hot climate to cold climate wineries. We discovered a lovely vineyard called Spring Vale. There we had a pinot type Beaujolais much better than the French ones. So much so that we ordered another case the other day. They are not cheap either, but a good bottle is a good bottle to be savoured.

The food in Hobart was really something. I had never expected Hobart to be such a gourmet little town. Delicately prepared and so much class. The humble bakery was making such lovely breakfast and lunches that we went there more than once to savour their fares. Bread that was just so nicely baked and wholesome.Real bread with real flavour.

The fish was so fresh and tasty it was just a delight to be able to taste such nice fish. They..Muir’s,  knew how to prepare it and serve it. The ordinary fish and chips took a different meaning after that.

And guess what we found in a little corner of Hobart tucked among old buildings? A distillery. Yes, a new venture a few years old that made such an extraordinary whisky to rival the ones in Scotland. The prices were also not bad. We definitely indulged in some good bottles to take back home. But, so far I have not had any. In fact since we came back, I have not had a drop of alcohol.

While flying to Tasmania, we decided to stop over in Melbourne to meet some old friends. We stayed a few days with Sue and Peter and a few days with Nathalie and Nicole. It was nice to catch up. But when we stayed with Sue, we met the whole family which was real nice. We went to the ballet with Pam and Catherine and Sue…girls only night at the Art Centre. We indulged in champagne during the interval. Well, before and after in fact. We also had a magnificent dinner at the Art Centre the whole lot of us. A night that was just unforgettable. Then a few days later everybody flew back home. Pam and Catherine went back to England followed by Sue’s uncle  and his wife and we went back to Nimbin. Back to the country, back to nature, backt to the mountains. While it is nice to fly and be in big cities it is always nicer to get back home among nature.

We love going away, but we adore coming back.

Muir’s enticing plate of common fare!
Launceston BnB reknown breakfast